Ballade

Yusef lateef 3

 

 

 

 

 

 

Le flûtiste de jazz américain

YUSEF LATEEF

joue  Angel Eyes

 

    Le 22 mars 1963, le saxophoniste Julian « Cannonball » Adderley ainsi que les cinq autres participants de son sextet* se produisent à Lugano en Suisse. Pour ce concert, le choix s’est notamment porté sur un standard datant de 1946 : Angel Eyes. L’exécution soliste de ce morceau est confiée au flûtiste Yusef Lateef. Une vidéo d’une dizaine de minutes disponible sur Youtube restitue un extrait de ce set exceptionnel. 
   
Dans cette version live filmée, tout commence par une introduction associant tous les membres du sextet, introduction brève, résolue, ponctuée d'harmonies sobres. Puis c’est Joe Zawinul qui égrène quelques notes au piano. Julian « Cannonball » Adderley (sax alto) et son frère Nat (cornet) se détachent alors lentement, respectueusement, du devant de la scène et s’effacent pour laisser la place centrale à Yusef Lateef qui attaque le thème à la flûte.
   
Rien ne vient fausser cette exposition qui prend consécutivement de l’ampleur avec un chorus de trois minutes. Un solo de Joe Zawinul, plus court et un peu plus zélé peut-être, vient ensuite s’enchaîner : jeu de piano pour l’occasion tout d’une pièce, magnifique. Enfin, une reprise du thème à la flûte à partir du pont met un terme au morceau.
   
Avec Angel Eyes, Yusef Lateef (1920-2013) se rend ici l’interprète d’un des plus beaux moments de flûte du jazz. Quelle classe ! Le son est saisissant. Quel flux de clarté et de simplicité ! Quelle élévation sensible et poétique ! Pour l’écoute de ce standard, il ne faut bien sûr pas être réfractaire aux mouvements lents en jazz. Dans cette ballade, toute pesanteur, toute fadeur, toute mièvrerie, sont désavouées. Yusef Lateef fait preuve d’un jeu concentré, sans apprêt. Le fil mélodique possède une homogénéité incroyable. Une puissance suggestive peu commune trouve son chemin par le biais d’un lyrisme naturel. L’émotion perdure jusqu’à la fin de cette retransmission vidéo.

Didier Robrieux

                                                                                                                                                        

* Le sextet : Julian « Cannonball » Adderley (saxophone alto), Nat Adderley (cornet), Yusef Lateef (flûte, saxophone ténor, hautbois), Joe Zawinul (piano), Sam Jones (contrebasse) et Louis Hayes (batterie).

 

YUSEF LATEEF, Angel Eyes
https://www.youtube.com/watch?v=VJB6TyeUkYk

 


[ Septembre 2023 ]
DR/© D. Robrieux